Comment faire pour être heureux dans son bassin professionnel ?

Cet article présentera des pistes de solution pour se sentir comme un poisson dans l’eau au travail, dans une perspective personnelle et environnementale.

Le bien-être au travail peut d’abord être impacté par la dynamique personnelle. En fait, c’est toutes les influences par rapport à soi, telles que sa personnalité, ses valeurs, ses intérêts, ou ses besoins. Bref, c’est en quelque sorte quel type de poisson nous sommes. La dynamique environnementale a elle aussi un impact sur notre bonheur professionnel. Il s’agit de l’environnement de travail, tel que l’entreprise, les collègues, les normes, ou la hiérarchie. En d’autres mots, c’est comme le type d’eau dans lequel nous nageons. Certains poissons préféreront des bassins larges et calmes, d’autres peuvent préférer les marées mouvementées : il s’agit du même en contexte professionnel. Trouver son eau revient donc à l’idée d’être confortable et heureux au travail.

Bien entendu, tout débute par la connaissance de soi ; quel poisson suis-je et lequel j'aspire être ? La première étape pour trouver son bonheur dans son étendue d’eau est donc de comprendre et de respecter ses intérêts professionnels, ses besoins, ses valeurs professionnelles, son sentiment d’efficacité et son estime de soi au travail. Un courant répandu nommé la psychologie positive étudie justement tout ce qui contribue au bonheur, à l’épanouissement et au fonctionnement au travail. Par exemple, ils proposent de travailler sur sa communication positive en enlevant toute forme de négation dans son discours et d’exprimer seulement les faits, ou encore d’effectuer de la méditation, de la pleine conscience pour construire son bonheur, et donc, la vitesse dont on patauge et notre vision de notre environnement. C’est l’idée de construire une vision positive par ses actions, par ses perceptions du travail et par sa communication autant avec ses collègues que sur soi-même.

Ensuite, les poissons survivent selon l'environnement dans lequel ils sont. Autrement dit, l’environnement de travail est très important dans la question du bonheur au travail. La psychodynamique du travail analyse l’interaction de toutes les variables en entreprise qui sont à risque de nous faire sentir heureux ou malheureux. L’idée est donc de comprendre son environnement de travail et de l’adapter au mieux à son type, pour qu’ils entrent en cohérence. En effet, son bassin peut être composé de plusieurs dangers visibles qu’invisibles. Par exemple, un poisson qui vit seul dans son bassin pourrait craindre de se faire chasser par un autre poisson. Il s’agit d’un danger invisible. Il faut donc être alerté par ces types de dangers et par ses réactions de défenses au travail pour voir comment ils nous affectent et comment on peut y remédier entre collègues et à son supérieur. Ainsi, l’amélioration des conditions de travail sont essentielles pour se sentir heureux en emploi. Une autre variable est celle de sa perception de sa liberté et de son

autonomie au travail. Finalement, l’aménagement du poste de travail et des méthodes de travail peuvent également être considérées pour favoriser un bien-être environnemental. Bien entendu, la communication positive peut justement être utile pour communiquer ces changements environnementaux !

Je vous invite ainsi à prendre le temps de réfléchir sur votre environnement et à l’adapter à vous pour vous sentir confortable dans votre propre aquarium professionnel.

Allyson-Faye Blanchette,

Conseillère en développement de carrière.

Bibliographie :

Dejours, C. (2013). Travail vivant (volume 2). Éditions Payot et Rivages.

Guillemin, M. (2018). Le bonheur au travail : qu’en disent les scientifiques? Environnement, Risques & Santé, 17, 487-497. https://www.cairn.info/revue--2018-5-page-487.htm.

Alderson, M. (2004). La psychodynamique du travail et le paradigme du stress : une saine et utile complémentarité en faveur du développement des connaissances dans le champ de la santé au travail. Santé mentale au Québec, 29(1), 261–280. doi : 10.7202/008834ar

Article publié le .
28/3/2023
retour aux articles
Articles récents

Visionnez les dernières nouvelles

Les passions dans le CV ou comment personnaliser sa candidature ?

Lorsque je consulte un CV, que ce soit pour recruter ou prodiguer des conseils, il y a une petite partie que je trouve malheureusement trop souvent négligé par les candidats : la partie Loisirs/Activités en fin de CV. Pourtant, même si ce n’est pas cela qui va vous disqualifier, cette partie est souvent très intéressante car elle permet au recruteur d’en savoir un peu plus sur vous et sur votre personnalité !
Voir l'article

Intégration professionnelle des demandeurs d'asile au Québec : Défis et opportunités

Découvrez les défis et opportunités de l'intégration professionnelle des demandeurs d'asile au Québec ! Cet article explore les obstacles tels que les retards dans les permis de travail et le manque d'emplois stables, ainsi que les initiatives innovantes visant à les surmonter, favorisant une inclusion économique réussie.
Voir l'article

L’impôt pour les nouveaux arrivants au Canada et au Québec - Partie 2

Dans la deuxième partie de cet article, nous explorerons en détail le processus de déclaration de revenus pour les nouveaux arrivants au Canada et au Québec. Des revenus imposables aux dates limites de dépôt en passant par les documents nécessaires, ainsi que des conseils précieux pour une déclaration de revenus appropriée.
Voir l'article
Ôsez entreprendre

Nous pouvons vous aider à vous lancer